Hephaistos | Titans de l'Olympe

Hephaistos | Titans de l'Olympe

Hephaistos | Titans de l'Olympe

Héphaïstos (Visiter le site titans-olympe), l'artisan boiteux

Le forgeron de l'Olympe

De son nom, le dieu du feu, de la forge et du volcan, Héphaïstos domine le feu. Malgré sa laideur et son infirmité, il avait un talent inouï dans les arts. Il est réputé pour cela. Tous les habitants de l'Olympe, dieux et déesses, faisaient appel à son service. Ses œuvres sont remarquables et remarquées. En effet, outre l’aspect esthétique, ses ouvrages sont aussi magiques et dotés d'un pouvoir mystérieux dont lui seul connaît le secret. Il les réalise selon la commande et les besoins. Dès fois, il façonne des objets ensorcelés. Toutefois, il a aussi imaginé et créé des objets qui apportent de la chance, grâce et divinité ou encore aphrodisiaque. Tout le monde faisait appel à ses services. Parmi ses œuvres, on peut citer le palais de Poséidon, la ceinture d'Aphrodite qu'Héra a empruntée pour séduire Zeus. Cette ceinture est dotée d'un pouvoir qui apporte la tendresse, le désir et l’amour. Il a entrepris plusieurs œuvres pour le compte de ses semblables à l’Olympe. Si nombreuses et tous aussi exceptionnelles, nous allons les évoquer et les citer dans un autre article.

Héphaïstos use de son talent pour se venger de sa mère

Après avoir su la vérité qui l’a emmené hors d’Olympe et la cause de son infirmité, grandes furent sa colère et sa peine. S'est senti trahi et blessé, par sa propre mère. Qui en principe est le premier amour d’un fils. La femme idéale. Source de joie, de réconfort et d’amour. En plus de cela, cause de son handicap physique. Sa laideur et son statut d’handicapé ne sont pas sans raison par rapport à ses échecs cuisants et répétitifs auprès de la gente féminine. Son estime de soi a pris un vilain coup. Une haine profonde a pris place et extrêmement déçu, il décidait de mettre en place un plan machiavélique dont la seule motivation était la vengeance. Une machination infernale est en marche. Il a eu l'idée de forger un trône d'or aux bras articulés. Quiconque qui s'y assoit, se faisait emprisonné. Il l’a envoyé à l’Olympe. A l’intention de Héra, sa mère, en guise de présent. Celle-ci ne se doutait pas de ce qui allait s’en suivre. À première vue, en effet, cela semblait être un très bon cadeau. Inconsciemment, la déesse s'installe sur le trône sans savoir que le présent venant de la part de son fils était en fait ensorcelé. Comme prévu, elle y a été immobilisée sans que personne n’ait rien pu faire pour la détacher de la chaise. Zeus a su que c'était son fils qui a manigancé tout cela. Il envoya Arès pour chercher le forgeron afin de délivrer son épouse. Mais il est rentré bredouille, sans succès. C’était en vain. Il n'a pas su le convaincre. C'est Dionysos, autre fils de Zeus, dieu de la vigne, de la folie ainsi que du théâtre et de la tragédie qui a pu le ramener dans l'Olympe en le soûlant. A coup de bon vin, de ruse, et de ses pouvoirs pour lui faire perdre la tête. Ivre et inconscient, ce dernier a accepté de délivrer sa mère du trône maléfique. Zeus a alors proposé à ses deux fils d'exaucer un de leurs vœux. Malheureusement, il n'a pas donné immédiatement suite à celui d’Héphaïstos qui avait souhaité convoler en noce la belle et jolie Aphrodite. Par contre, Dionysos a pu entrer dans l'assemblée des dieux.

Nos Sujets

Hephaistos | mythe grecque

Publié le 05/07/2017
Dans sa ville de résidence, on allumait tous les ans un feu nouveau avant de le distribuer aux artisans. Un grand temple sur la butte du Koronos...

Agamemnon - cosmohistoire2.com

Publié le 05/07/2017
Retour de Troie : tragédie du roiLes auteurs de renom s'entendent en effet sur le meurtre de Cassandre organisé par Clytemnestre. D'après les...